L'histoire de Momotaro de Brigitte Macadré, jeune public

Collectif Io et trio V'lam

2016

Mise en scène Thomas Nguyen

Récitant Damien Briand

Interprètes Le trio de percussionnistes V'lam : Quentin Camus, Vincent Lecrocq et Mylène Menteaux

Lumière Pierre Tanguy

 

Collaboration artistique Suzanne Barbaud et Lorine Baron

Assistante construction Andrea Dumont

Stagiaire scénographie Laura Chollet

L'histoire japonaise de Momotaro, enfant démesurément fort, gourmand... et paresseux, voici le récit de ses aventures l'amenant à délivrer son petit village des démons malfaisants.

Une histoire destinée autant aux enfants qu'à leurs parents, cette adaptation du conte traditionnel japonais Momotaro met en avant des problématiques environnementales et philosophiques tout à fait actuelles.

poste : scénographe, constructrice, costumière

notes scénographiques

L'histoire de Momotaro n'est pas seulement une sorte de conte, mais aussi une partition pour une trentaine de percussions différentes.

L'idée de cette scénographie est de mettre celles-ci en avant, de les inclure dans la narration, en tant qu'éléments scénographiques évocateurs. Les musiciens prêtent également leur présence physique à l'avancement du conte.

Différentes éléments, à l'échelle des instruments qui les entourent, sont manipulés par le narrateur à vue, lorsque la musique prend le relai du texte. Ces objets énigmatiques viennent créer des images mouvantes, illustrant parfois de près, parfois de loin, la trame du récit.

L'ambiance visuelle se situe à la croisée des Japon traditionnel et moderne, des sources de lumière fluorescente se "battent" contre l'ambiance chaude et tamisée des lumières indirectes (reflets sur l'eau, ombres chinoises...).

Enfin, les textures de ces éléments sont en accord avec celles des percussions: bois, métal, peau, quand ce ne sont pas une ou plusieurs percussions qui s'éclairent de l'intérieur, prenant ainsi un rôle à part entière dans l'histoire.

premiers tests et construction