Plouk(s) création

inspiré du recueil de poèmes "Plouktown" de Ian Monk

et de l'histoire du café "Chez Salah", à Roubaix

Compagnie J'ai tué mon bouc

2019

190610_RdL_0502_xlarge
190610_RdL_0672_xlarge
190610_RdL_0366_xlarge
190610_RdL_0598_xlarge
190610_RdL_0903_xlarge
190610_RdL_0246_xlarge
190610_RdL_0578_xlarge
190610_RdL_0420_xlarge
190610_RdL_0514_xlarge
190610_RdL_0393_xlarge
190610_RdL_0911_xlarge
190610_RdL_0359_xlarge
190610_RdL_0201_xlarge
190610_RdL_0221_xlarge
190610_RdL_0086_xlarge

crédits photographiques : Christophe Raynaud De Lage

Mise en scène Louis Berthélémy

Assisté de Julia Baudet et Morgane Grandjean

Avec Mohamed Belhadjine, Maël Besnard, Mégane Ferrat, Benjamin Gazzeri Guillet, Ahmed Hammadi Chassin, May Hilaire, Louise Legendre, Jean-Baptiste Le Vaillant, Margot Madani, Anthony Moudir

Régie générale Sebastien De Jésus

Scénographie Suzanne Barbaud

Lumière Lauriano de la Rosa

Son Stéphanie Gibert

Costumes Valérie Montagu

Construction décors Frank Echantillon

Direction Technique Vincent Détraz et Léon Touret

"Nous sommes dans le café de Salah

de l'ouverture à la fermeture

une journée mercredi vendredi samedi ou peut-être jeudi

nous sommes aujourd'hui ou peut-être avant et un peu plus encore

nous sommes dans le café de Salah

entre ces murs qui peuvent dégringoler d'un moment à l'autre

comme un décor de théâtre qu'on démonte et qu'on jette

les habitants du quartier du coin d'ailleurs et peut-être un peu d'ici

qui viennent boire chanter parler réconforter l'ennui dormir rêver raconter

de la naissance à la mort

cette légende qu'on raconte aux enfants : à l'heure de sa mort revoir toute sa vie

nous sommes dans le café de Salah"

Louis Berthélémy

poste : scénographe, régisseuse plateau